Premium

L’HISTOIRE D’UN CHEF – Christophe Michalak

christophe michalak

 Christophe Michalak est né le 22 juillet 1973 à Senlis. Il a travaillé pour la maison FauchonPierre HerméLadurée, et pendant 15 ans en tant que chef pâtissier de l’hôtel Plaza Athénée. En 2005, il est l’un des trois français à remporter la Coupe du Monde de Pâtisserie.

Christophe Michalak lance sa propre entreprise en 2013, une pâtisserie (qui diversifie son offre et devient café Michalak en mars 2017) associée à un cours de pâtisserie. Deux nouvelles boutiques ouvrent en 2015 et 2016, toujours à Paris. En janvier 2018 ouvre un salon de thé – pâtisserie.

En octobre 2018, l’entreprise s’étend en ouvrant une boutique à Tokyo.

En parallèle, il publie des livres de recettes et apparaît dans des émissions de télévision, en tant qu’invité, juré (Qui sera le prochain grand pâtissier?) ou présentateur (Le gâteau de mes rêves, Dans la peau d’un chef). En 2013, il ouvre la Michalak Masterclass, où sont donnés des cours de pâtisserie. Fin 2015, il ouvre sa propre pâtisserie à Paris (IVe).

LA MAISON CHRISTOPHE MICHALAKmichalak

En lançant leur propre marque « Michalak Paris » en 2013, Christophe et son épouse Delphine prône une pâtisserie moderne, dans l’air du temps, qui fait la part belle aux beaux produits de saison. Ils créent une Masterclass, qui bouscule le concept d’école de cuisine. Leur envie ? Désacraliser la pâtisserie en la rendant plus accessible. Montrer que la confection d’un gâteau avec une touche rock peut être simple et efficace, élégante. En trois heures, Christophe Michalak réalise ainsi trois recettes devant 12 participants.Parallèlement, dans leur Michalak Take-away, ils lancent, entre autres, des pâtisseries devenues aujourd’hui incontournables (Kosmik, Koonie, Klassik…) et notamment le Fantastik, mi-gâteau, mi-tarte, réalisé chaque matin avec des produits de saison. Au total, ce seront plus de 700 créations uniques en deux ans.

 Au fil de sa carrière, Christophe Michalak n’a eu de cesse d’évoluer, de prendre le parti d’une pâtisserie moderne nomade, facile à transporter, facile à déguster. Innover, se remettre en question pour faire avancer son métier, sans jamais imiter ses confrères, voici comment le chef procède. Avec une volonté actuelle clairement affichée d’inscrire sa marque dans le patrimoine pâtissier français.  Il aime aussi utiliser des colorants naturels à base de fruits et de légumes, des sucres bruts, tels que le sucre de canne, la vergeoise ou encore le sucre Muscovado. Le sourcing de matières premières de qualité est au cœur de sa démarche.


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée, Les champs requis sont indiqués par *